marches et randonnées

A la découverte du Ninglinspo

Nous voici enfin en vacances! Même si l’horrible Corona fait son retour, nous avons décidé de profiter un peu de nos congés…

Mais attention, avant toute chose, nous pensons à la sécurité. C’est bien de faire des activités avec les enfants, mais il faut avant tout les protéger.

Règle numéro 1: On reste en Belgique

Hors de question de quitter le pays. On reste chez nous afin d’éviter la propagation inutile de ce microbe. Je suis d’avis que les pays n’aurait jamais du ouvrir les frontières pour l’été. Et puis, la Belgique est quand même un beau pays et il y a moyen d’y découvrir beaucoup de choses.

Règle numéro 2: On évite les lieux trop touristiques

Rester en Belgique c’est bien, mais nous n’avons pas voulu aller dans des endroits trop touristiques style, la plage, les parcs d’attractions, zoo etc… Je suis d’avis que moins il y a de monde, moins il y a de risque d’attraper ce machin…

Règle numéro 3: On évite au maximum les lieux fermés.

J’adore visiter des musées ou des expos mais ça reste un lieu fermé, tout comme les cinémas d’ailleurs donc, pour nos activités en famille, je préfère éviter.

Bref, toutes ces règles limitent quand même les activités mais nous en avons trouvé quelques unes très chouettes.

Avec les enfants, nous avons découvert le Ninglinspo. Drôle de nom me direz-vous…. Je vous explique…
Le Ninglinspo est une rivière qui prend sa source sur les hauteurs d’Aywaille, en province de Liège. Elle dégringole sur une distance d’environ 3 kilomètres dans un canyon remarquablement érodé, et passe d’une altitude de 400 mètres, à 150 mètres au niveau de son confluent, la pente assez forte lui donne des airs de torrents. Tout au long de sa descente, la vallée est parsemée de rochers, de toboggans, et de petits bassins naturels dans lesquels il est possible de se baigner. C’est un endroit totalement dépaysant et idéal pour une randonnée.

A vrai dire, nous y sommes allés 2 fois cette semaine. La première fois, nous avons fait une randonnée de 6 km et la seconde, une rando de presque 10 km. Je partage d’ailleurs le circuit que nous avons fait.

On a de la chance que Victoria soit une petite aventurière car le parcours n’était absolument pas facile. En réalité pour chaque chemin « difficile », il y a plus haut un chemin « facile » mais pour notre tribu, c’était bien plus amusant d’opter pour la difficulté. Nous avons donc emprunté ces chemins:

Il faut bien se tenir pour ne pas tomber

Et puis, bien entendu, il y a une magnifique vue!

C’était une superbe aventure. Si vous êtes dans la région, je vous la conseille vivement! Puis, comme à chaque fois, il y a énormément de parcours annexes qui vous permettront de faire d’autres découvertes…